Physiothérapie : quand est-elle vraiment nécessaire ?

physiothérapeute sportif

La physiothérapie est utile pour prévenir, traiter et gérer de nombreux problèmes de santé. Voici dans quels cas elle peut être utile : récupérer, améliorer ou préserver la capacité à effectuer des mouvements et des fonctions physiques compromises ou mises en danger par une maladie, une blessure ou un handicap. C’est pourquoi nous avons recours à la physiothérapie, une approche thérapeutique basée non seulement sur des traitements et des exercices, mais aussi sur l’éducation du patient.

En quoi consiste la kinésithérapie ?

Qu’est-ce que la kinésithérapie ? Le but ultime de la physiothérapie ne devrait pas être seulement de résoudre un problème préexistant, mais aussi d’aider les patients à prendre soin d’eux-mêmes et de leur santé de la meilleure façon possible, en particulier lorsque la raison de la consultation d’un physiothérapeute est de faire face à une perte de fonction due à un événement traumatisant ou à un problème de santé. Dans tous les cas, consulter un spécialiste de la kinésithérapie à l’image de Laëtitia Chabre, 1 Rue Cassette, 75006 Paris, France, constitue un moyen idéal pour bénéficier d’une prise en charge bienveillant. Qui plus est, le spécialiste se fonde sur le bilan thérapeutique initial, et met en avant un protocole de rééducation personnalisé.

Parfois, le chemin à parcourir pour atteindre les résultats souhaités est très difficile et nécessite de traiter des problèmes non seulement physiques, mais aussi émotionnels, sociaux et liés au travail. Cela peut nécessiter la collaboration de plusieurs experts (par exemple un physiatre, un neurologue ou un orthopédiste) qui font un véritable travail d’équipe avec le patient, et si nécessaire, sa famille ou les personnes qui s’occupent de lui dans la vie de tous les jours.

La physiothérapie, quand est-elle utile ?

Le recours à la physiothérapie se justifie notamment en cas de douleur chronique. Le massage, la manipulation des tissus mous et d’autres traitements manuels spécifiques peuvent aider à soulager la gêne, mais la thérapie est également éducative et comprend des conseils sur les mouvements, la posture et les astuces à adopter dans la vie de tous les jours (par exemple, l’utilisation de chaussures appropriées). Vous pouvez également vous retrouver chez le kinésithérapeute à la suite de chutes et de fractures. L’amélioration de l’équilibre réduit le risque de chute et la kinésithérapie permet de renforcer les os. C’est pourquoi la kinésithérapie est également utile pour lutter contre l’ostéoporose. D’autres affections peuvent bénéficier de la physiothérapie :

  • Les douleurs dorsales, les douleurs cervicales et les coups du lapin ;
  • L’arthrite et d’autres problèmes articulaires ;
  • L’asthme ;
  • La maladie pulmonaire obstructive chronique ;
  • Le diabète de type 2 ;
  • L’incontinence (y compris l’incontinence associée à la grossesse)
  • Sclérose en plaques ;
  • La maladie de Parkinson ;
  • Accident vasculaire cérébral ;
  • Infirmité motrice cérébrale ;
  • Démence ;
  • Les maladies cardiovasculaires et l’hypertension.

Où faire de la physiothérapie ?

L’établissement le plus approprié auquel s’adresser en cas de besoin de physiothérapie varie en fonction de la situation. Parfois, il suffit de s’adresser à un indépendant. Dans d’autres cas, il conviendra de se rendre dans des centres de rééducation spécialisés qui dispensent des soins en hospitalisation. Ce type d’établissement peut, dans certains cas, être utile après une hospitalisation due, par exemple, à des problèmes orthopédiques, à un accident vasculaire cérébral ou à une lésion cérébrale.