Opération du corps vitré : ablation du corps vitré

coussin vitrectomie

Pour certaines maladies de l’intérieur de l’œil, l’ablation du corps vitré est indiquée. Cette intervention peut être réalisée sans autre mesure, mais elle peut aussi être combinée avec des traitements de la rétine. L’espace vide du corps vitré doit être rempli d’une substance de remplacement (liquide, huile, gaz) afin de préserver sa stabilité.

Pour quelles maladies une vitrectomie est-elle pratiquée ?

Plusieurs maladies oculaires peuvent être à l’origine d’une ablation chirurgicale du corps vitré. Il s’agit de maladies de la rétine ou du corps vitré lui-même. L’opération peut ainsi s’avérer utile en cas d’hémorragies dans l’espace du corps vitré qui ne se résorbent pas d’elles-mêmes, en cas d’inflammations dangereuses à l’intérieur de l’œil, en cas d’opacités gênantes du corps vitré persistant à long terme ainsi qu’en cas de corps étrangers dans l’œil. Parfois, il faut aussi opérer parce que le cristallin s’est déplacé vers l’arrière, dans l’espace du corps vitré.

Au niveau de la rétine, diverses autres pathologies peuvent nécessiter l’ablation du corps vitré. Il s’agit notamment du décollement de la rétine et des membranes endommagées sur la rétine suite à d’autres maladies oculaires. Ces dernières peuvent se former à la suite de stimuli tels que des dommages à la rétine dus au diabète, des blessures ou des déchirures de la rétine. Après l’intervention, il convient d’utiliser le coussin pour visage MassMe disponible sur massme.fr/coussin-vitrectomie/recuperation-vision-apres-operation-trou-maculaire.

Examens préalables nécessaires avant une opération du vitré

L’examen ophtalmologique de base comprend entre autres un test de la vue, l’observation de l’œil avec évaluation du fond de l’œil en cas de pupille dilatée ainsi que la mesure de la pression oculaire. Un examen par ultrasons est effectué, en particulier si la vision est réduite ou absente (par exemple en raison d’une hémorragie du corps vitré). La maladie en question peut nécessiter d’autres examens. Si un cristallin artificiel doit être posé, l’œil doit être mesuré à l’aide de méthodes spéciales. Si le patient prend des anticoagulants, ceux-ci doivent généralement être arrêtés avant l’opération. Cela doit être discuté avec l’équipe médicale.

L’opération d’ablation du corps vitré

L’ablation chirurgicale du corps vitré est réalisée sous anesthésie générale ou sous anesthésie locale par injection à côté du globe oculaire. L’intervention se déroule sous le microscope opératoire. Des instruments sont introduits par trois petites piqûres dans la partie latérale antérieure du globe oculaire (source lumineuse, canule d’infusion et l’appareil d’aspiration et de découpe pour l’ablation du corps vitré). Avec l’appareil d’aspiration et de découpe, le corps vitré est découpé et aspiré avec précaution au fur et à mesure, tandis qu’une solution liquide est introduite par la canule afin de maintenir une pression normale dans l’œil. Le corps vitré ainsi que les membranes éventuellement présentes sont retirés complètement.

Après l’ablation du corps vitré ou les actions ultérieures, l’espace doit être rempli à nouveau. Souvent, il suffit d’introduire du liquide. Dans certains cas, le gaz est utile, par exemple en cas de décollement de la rétine dans la partie supérieure du globe oculaire. L’huile de silicone permet d’exercer une pression sur l’ensemble de la rétine afin de la fixer sur les couches sous-jacentes.

Des points de suture sont finalement appliqués sur les trous d’injection et un pansement est appliqué sur l’œil. Après l’opération, le gaz et la solution liquide sont lentement remplacés par un liquide produit par l’organisme. L’huile de silicone, en revanche, doit être drainée plus tard lors d’une intervention de suivi et remplacée par du liquide.

Comment le patient doit-il se comporter après l’opération ?

Le lendemain de l’intervention, l’ophtalmologue procède à un examen avec test de la vue et mesure de la pression oculaire. L’œil fraîchement opéré doit être ménagé dans les premiers temps. Le patient doit éviter les efforts physiques. Il doit également renoncer à la natation et au maquillage. Les gouttes pour les yeux et les autres médicaments doivent être utilisés par le patient conformément aux instructions du médecin. Il faut parfois adopter une certaine position avec la tête après l’opération, d’où l’usage d’un coussin MassMe. Appelez le 0623626954 pour en savoir plus sur le support médical d’appoint.