Les avantages de l’adoption d’un logiciel de gestion hospitalière

htnm avec My Hospitel

La gestion courante d’un hôpital est très prenante, impliquant des activités allant des finances à la nutrition et à la médecine diagnostique, en passant par l’administration et les ressources humaines. Il n’est donc pas difficile d’imaginer que la gestion d’une telle quantité de tâches et d’informations différentes demande beaucoup de temps et d’efforts aux gestionnaires. En revanche, les logiciels spécialement conçus pour la gestion hospitalière se sont imposés comme des facilitateurs de cette routine, améliorant la qualité des services fournis et la sécurité des patients traités.

Agilité au quotidien

Un logiciel de gestion hospitalière de qualité permet d’automatiser les activités liées à l’administration courante, de la programmation des examens à la classification des risques des patients lors du triage. Les tâches sont ainsi exécutées de manière plus facile et plus agile, ce qui optimise le temps des responsables et du personnel, réduisant le temps d’attente des patients pour les soins nécessaires. Il en va de même pour l’exécution des tâches au sein de l’hôtel hospitalier, soit en recourant à la solution htnm avec My Hospitel. Grâce à ce dispositif, les personnes en parcours de soins bénéficient du confort d’un accueil chaleureux, et les centres de soins profitent du fait de pouvoir garder une réserve suffisante en termes de lits pour accueillir les patients.

Construction de bases d’informations électroniques

Les logiciels de gestion hospitalière disposent de leurs propres plates-formes pour recevoir différents types d’informations, ce qui permet de créer différentes bases d’information (qu’il s’agisse de dossiers financiers, administratifs ou médicaux des patients). Cela facilite la gestion et le contrôle des données hospitalières. En outre, les bases de données électroniques réduisent le risque d’erreurs dans l’enregistrement des informations, ce qui augmente l’exactitude et la précision des données stockées par le personnel hospitalier.

Utilisation des dossiers médicaux électroniques

Un autre grand avantage du logiciel de gestion hospitalière est la possibilité de créer des dossiers médicaux électroniques pour les professionnels de la santé et les patients traités par l’hôpital. Grâce à ces dossiers, leurs dossiers, leurs informations médicales et leurs examens peuvent être stockés en un seul endroit. Ces informations cliniques peuvent ainsi être mises à la disposition de tous les professionnels impliqués dans vos soins, ce qui facilite le diagnostic et rationalise la routine de l’équipe médicale. De surcroît, en supprimant l’utilisation du papier à cette fin, les dossiers électroniques réduisent le besoin d’espace physique et le risque de perte d’informations sur les patients.

Réduction du taux d’erreur humaine

L’adoption du dossier médical électronique augmente la sécurité des patients en rendant plus lisibles les prescriptions de médicaments et de thérapies. En outre, cette informatisation des dossiers médicaux permet une validation proactive des données cliniques, telles que les relations pharmacologiques et allergiques et les diverses interactions entre les médicaments, les diagnostics et les examens. Cela réduit l’incidence de l’erreur humaine, très fréquente dans les hôpitaux qui utilisent encore des dossiers papier. Grâce à cette procédure, le patient est davantage assuré de recevoir le médicament le plus approprié à son état et d’obtenir des résultats cliniques plus satisfaisants. Pour ces raisons, la qualité des soins médicaux offerts est améliorée, de même que la satisfaction des patients desservis par l’hôpital.

Optimisation des coûts hospitaliers

L’un des principaux avantages des logiciels de gestion hospitalière est l’optimisation des coûts de l’institution. Des plates-formes spécifiques de contrôle financier permettent, par exemple, d’organiser le flux de trésorerie et de contrôler rigoureusement toutes les dépenses de l’hôpital. d’où la possibilité d’identifier et d’éliminer les dépenses inutiles, de réaffecter les ressources à des activités plus productives et d’augmenter les bénéfices de l’établissement de santé, sans pour autant négliger la sécurité des patients.